Eoliennes

   « Si les moulins à vent étaient la grande ressource de l’énergie, pourquoi les a-t-on démolis pendant la révolution industrielle ? Il fallait les garder. » Ainsi, en quelques mots, face à Daniel Cohn-Bendit, Valéry Giscard d’Estaing descendait en flammes la tentation éolienne en Europe. Et il ajoutait, à destination de l’ancien « soixante huitard »: « C’est une mauvaise plaisanterie. Vous défendez, j’espère sans le savoir, un lobby financier. » (1)

   L’ancien président de la République est, on le sait, un ennemi de la politique d’installations éoliennes tous azimuts. Il n’est pas le seul et, au fur et à mesure que le rouleau compresseur éolien veut couvrir la France de ses horreurs, la révolte gronde dans les campagnes.

   Un commentateur de mon récent article « Propos rafraichissants sur le réchauffement », paru dans Vent d’Auvergne le 2 juillet 2009, compte participer à la contestation contre l’éolien et me demande de lui fournir quelques informations. De but en blanc, je peux citer deux dossiers parus dans Valeurs actuelles. Le premier, intitulé : « Eoliennes, un scandale financier » reprend les arguments du livre de Christian Gérondeau : «CO2, un mythe planétaire». Le second est une présentation synthétique du problème. Il s’intitule « La guerre des éoliennes ». Ces documents peuvent être consultés gratuitement sur le site du magazine ; voir les liens ci-dessous en (2).

   Je recommande également le livre de Jean-Louis Butré, préfacé par VGE, « L’imposture. Pourquoi l’éolien est un danger pour la France », paru en 2008 aux éditions du Toucan. Plusieurs sites Internet d’associations contestataires sont à consulter pour l’information et aussi pour l’action, dont, dans ma région, mon homologue Vents d’Auvergne (avec un s); voir en (3).

   La tache d’huile éolienne est en train de se répandre sur le territoire français à grande vitesse. Laid, coûteux (mais d’un bon rapport pour ses promoteurs), inutile, nuisible, l’éolien industriel, surfant sur la vague écologiste, est à combattre absolument. Sa propagande éhontée fonctionne assez bien, hélas ! J’ai été surpris d’entendre un couple de mes amis vanter la beauté et l’efficacité de ces géants en ferraille, censés nous délivrer « du nucléaire et du pétrole ». Ces braves gens sont tellement fanatisés qu’ils passent leurs soirées sur leur balcon à regarder au loin les lumières des éoliennes plantées près du col de la Fageole ,dans le Cantal. Les bras m’en sont tombés, en apprenant cela ! Ils ne prient pas encore Eole, l’ancien dieu grec des vents, mais ça ne saurait tarder.

   Tout ceci est le résultat d’une honteuse désinformation. C’est pourquoi les esprits lucides doivent réagir. L’an prochain ont lieu les élections régionales. Dans les territoires français où la menace se précise, les opposants à l’éolien doivent peser de tout leur poids électoral. A eux de faire et défaire les majorités en fonction des options prises par les candidats.

   Dans l’immédiat, je demande à mes lecteurs, qui voudraient compléter mes informations, d’envoyer un mél à Vent d’Auvergne ou de poster un commentaire à cet article. Merci d’avance pour votre aide.

SW

(1)Rencontre à propos de l’Europe organisée par l’Université Paris-Dauphine, le 11 décembre 2008.

(2)Eoliennes un scandale financier
http://www.valeursactuelles.com/public/valeurs-actuelles/html/fr/articles.php?article_id=4188

La guerre des éoliennes:
http://www.valeursactuelles.com/public/valeurs-actuelles/html/fr/articles.php?article_id=5166

(3)Vents d’Auvergne
http://ventsdauvergne.free.fr/index1.html

Environnement durable
http://environnementdurable.net/