1001   Mes amis libéraux de l’ALEPS (Association pour la liberté économique et le progrès social) diffusent, depuis vingt cinq années, un hebdomadaire intitulé « la nouvelle lettre ». Je reçois, ce jeudi 18 juin 2009, le numéro 1001. La présentation de ces huit pages hebdomadaire s‘améliore, même si nous restons loin d’un magazine de luxe.

   Les libéraux ont des convictions à revendre mais peu de sponsors. Les grandes multinationales trouvent de l’argent pour produire des chefs d’œuvre de propagande comme « Home ». Elles n’en ont pas pour soutenir la liberté. Il est vrai, et Vent d’Auvergne en reparlera, que le business écologique rapporte d’avantage que la défense des idées libérales.

   Celle-ci, en France, reste l’apanage d’esprits pugnaces, dont les plus éminents sont des professeurs d’économie de l’Université publique. Comprenne cette nouvelle exception française qui pourra. C’est justement grâce à deux de ces irréductibles militants intellectuels : Jacques Garello et Jean-Yves Naudet, à la tête d’une petite équipe, que l’analyse de l’actualité nationale et internationale d’un point de vue libéral me parvient chaque semaine, depuis une dizaine d’années.

   Je peux ainsi, par la lecture de cette feuille hors du commun, à tous les sens du terme, affirmer et entretenir ma détermination intellectuelle pour les idées de liberté. A l’aube de cette nouvelle période, marquée par la parution du mille unième numéro de ce journal, je vous engage à suivre mon exemple. Mais attention, je vous en préviens, vous courez un risque: celui de ne plus être en phase avec l’idéologie à la mode. Mais quel plaisir que celui de ne plus vivre idiot !

L’abonnement à la nouvelle lettre est de 60 euros par an, pour 40 numéros. Envoyez vos chèque et adresse à :
ALEPS  35 avenue Mac-Mahon – 75017 Paris
Et visitez le site de cette association : www.libres.org

SW