06 mai 2007

Requiem pour une gauche défunte

L'élection triomphale de Nicolas Sarkozy signe la fin d'une époque ( j'allais écrire: de la récréation): celle ouverte par la génération de mai 68, pour laquelle il était "interdit d'interdire", qui voulait "jouir sans entraves" et qui s'est acoquinée, pour ce faire, le moment venu, trotskistes inclus, avec François Mitterrand et son union de la gauche. Le bilan de cette révolution dite culturelle est, quarante ans après, accablant: chômage important –surtout celui de la génération suivante- destructuration de... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 22:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 mai 2007

Cinq raisons de voter pour Nicolas Sarkozy

Le cri de colère que le peuple français a exprimé en rejetant le projet de constitution européenne, Nicolas sarkozy l'a entendu, en a fait un défi et l'a transformé en élan. Avec lui, le sentiment que la France peut désormais sortir du marasme, dans lequel elle est embourbée depuis les années 80, devient une possibilité à notre portée. Voilà pourquoi je voterai pour lui dimanche prochain, pour celui qui remet enfin les pendules à l'heure, marche sur les pieds et non sur la tête, balaie les idées fausses et nous exhorte à l'action. ... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 15:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 mai 2007

Le grand débat: Ségolène débite

Mercredi 2 mai , à 23 heures 30, le débat entre les deux candidats aux présidentielles s’achève et je veux, à chaud, donner mes impressions. Je connais bien maintenant Nicolas Sarkozy, son style et ses idées et je l’ai retrouvé égal à lui-même sur le plateau, rationnel, allant à l’essentiel. Je connaissais par contre assez mal Ségolène Royal et, selon moi, elle ne gagne pas à l’être. J’ai subi avec une certaine impatience, pendant deux heures et demie d’horloge, les récitations programmatiques d’une maîtresse d’école tantôt... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 00:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 mai 2007

Le chant de Ségolène, le soir, au-dessus du centre

Quel dommage que je n'aie pas voté pour François Bayrou dimanche dernier. Je savourerais, aujourd'hui, le doux plaisir d'être courtisé par les deux candidats du second tour. Cette euphorie, qui envahit actuellement nos centristes, ce frisson qui pousse certains à franchir le mur, à quitter leur maison à droite pour tenter l'aventure et répondre aux avances de la fille du voisin de gauche, c'est, en vérité, un piège dans lequel il ne faut pas qu'ils tombent. Mais quels arguments leur faire passer pour les réveiller? J'en étais là de... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2007

Etat des lieux avant le second tour des présidentielles

Peut-on prédire le résultat des élections présidentielles à partir de la distribution des intentions de vote, le long d'un axe politique gauche droite? C'est la question que se sont posés Bertrand Lemennicier et Honorine Lescieux de l'Université de Paris 2 et à partir de laquelle ils ont réalisé une étude intéressante à découvrir sur le site de Bertrand Lemennicier et téléchargeable en format PDF. Voir: http://lemennicier.bwm-mediasoft.com/viewEvent.php?eventId=37 On y découvre un travail très riche sur les élections passées et... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 avril 2007

L'élection présidentielle vue de quelques sites internet

Vent d'Auvergne vous offre quelques articles extraits d'autres sites internet, à propos de l'élection présidentielle. 1. L'Institut de l'Europe libre diffuse un message de sa direction politique: "Nous appelons tous les amis de la liberté à soutenir Nicolas Sarkozy. Pour la plupart d'entre nous, ce fut le cas dès le premier tour. Pour les autres, il leur revient à présent de prendre la mesure du choix clair qui s'impose. Battre Ségolène royal, candidate de la REACTION. Battre Ségolène Royal, c'est en finir avec une... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2007

Présidentielles: Un premier tour très classique

Les résultats du premier tour des présidentielles sont sans équivoque: les deux grands partis de gouvernement ont retrouvé la confiance des Français; les tentations de votes extrèmes ou d'abstention massive n'ont pas eu lieu.Le Pen a mené la campagne de trop, Besancenot fait le score que tout extrémiste doit faire dans une démocratie moderne et Bové est dans les choux –souhaitons, pour lui, que ceux-ci soient sans OGM. Les craintes que j'avais exprimées par deux fois, ici-même, n'étaient donc pas fondées. J'annulerai le projet de... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 16:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 avril 2007

Présidentielles: Fin de campagne hystérique

Rarement la dernière ligne droite d'une campagne présidentielle a été aussi agitée. Pour un oui, pour un non, c'est la crise d'hystérie collective dans les partis et les QG de campagne. Pour un peu, l'eau prendrait feu. Un jour, c'est Nicolas Sarkozy qui dialogue avec Michel Onfray et suggère que, peut-être, certains de nos gènes ne seraient pas aussi sympathiques que nous le croyons. Tollé tous azimuths, jusqu'à chez de Villiers! Le lendemain, c'est Michel Rocard qui nous dit qu'après tout il n'y a pas trop de différences entre... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 12:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 avril 2007

Une mauvaise querelle faite à Nicolas Sarkozy

La querelle faite à Nicolas Sarkozy, à propos de son opinion sur la prédestination, dans son entretien avec Michel Onfray, relève du surréalisme. Son seul avantage est de rajeunir un peu les vieux barbons comme moi. Dans les années 60-70, la bataille "inné contre acquis" faisait rage. A ma gauche, pour défendre l'acquis: le PC. C'était de sa part une posture idéologique pour attaquer la société bourgeoise et non une prise de position scientifique. A ma droite, le professeur Debray-Ritzen, défenseur de l'inné, qui se... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 20:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 mars 2007

Le socialisme pétrifié

Chassez le naturel, il revient au galop. Ségolène Royal a beau faire chanter la Marseillaise à ses troupes et brandir le drapeau tricolore, les socialistes fredonnent toujours l'Internationale en sourdine et, des trois couleurs, ils ne gardent que le rouge. Témoin les réactions verbales du PS devant les émeutes de la gare du Nord, prenant la défense de jeunes bandits sans foi ni loi, casseurs et racistes anti-blancs (certains de leurs propos rapportés en font foi). Témoin aussi le tract, déposé il y a quelques jours dans ma... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 12:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]