07 janvier 2009

Vaclav Klaus, tête de turc en Europe

L'homme est atypique et politiquement incorrect. Comme il est aussi président d’une république européenne, son indépendance d’esprit en énerve plus d’un. Tel est Vaclav Klaus: libéral assumé, grand pourfendeur des écologistes à la mie de pain et de leur nouvelle religion du réchauffement climatique (1), eurosceptique sans état d’âme. Il n’en fallait pas davantage pour devenir la tête de turc de tous les bien pensants politico-médiatiques de l’Hexagone et des béats européens.Au lieu de critiquer ses options, ce qui demande, sans parler... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 16:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 décembre 2008

Daniel Cohn-Bendit, tel qu'en lui-même

Qu'y a-t-il de plus détestable chez Daniel Cohn-Bendit ? Le chef de bande, trublion et casseur en mai 68 à Paris ? Le travailleur social qui acceptait les attouchements de bambins dans les jardins d’enfants de ses amis baba cools d’outre Rhin ? Le gauchiste recyclé en écologiste pour faire carrière en politique ? Le franco-allemand qui utilise sa double nationalité pour se faire élire là quand on ne veut plus de lui ici ? Le bourgeois paniqué devant l’entrée du métro parisien, lui qui ne l’avait jamais pris auparavant, et qui, obligé... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 18:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 décembre 2008

Oeuvres et manoeuvres socialistes en Auvergne

Dans le dernier numéro du Figaro Magazine, Marc Lazar, historien et professeur à Sciences-Po, analyse la situation au parti socialiste. « Le PS représente encore une forte réalité politique et sociologique…Il dispose d’un réseau d’élus dense, de Régions et de municipalités », nous dit-il. Oui, « il dispose », le mot est on ne peut plus juste, hélas ! Il en dispose à sa manière, comme si toutes ces structures étaient sa propriété, et comme s’il suffisait, pour les gérer, d’écrire des lignes supplémentaires de chiffres avec beaucoup de... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 novembre 2008

Congrès du PS: de la lumière à l'ombre

A show, pardon, à chaud, je vous livre mon sentiment personnel à la fin du congrès socialiste de Reims. D’abord, ma Champagne natale ne méritait pas cela. Les socialos qui aiment les commémorations auraient pu retourner à Rennes pour s’étriper à nouveau. Et je songe à la joyeuse ironie de Jean-François Revel qui qualifia, en son temps, ce congrès breton de « rixe entre ivrognes dans un bordel mexicain ». Car, au PS, plus ça change, plus c’est pareil. Vous pensez que les fulminations, les haines cuites et recuites sur les... [Lire la suite]
07 novembre 2008

Obama président: une bonne nouvelle?

Les Français sont incorrigibles: après avoir fait de George Bush le diable, les voilà croyant que Barack Obama est le Messie. Rappelons leur quelques vérités. D'abord le nouveau président des États-Unis vient de l' extrême gauche du parti démocrate et il eut quelques fréquentations extrémistes dans sa jeunesse (1). Son programme le trahit. Interventionniste  convaincu, il compte multiplier les aides d'un côté tout en taxant les plus values du capital et relever le plafond des revenus imposables. Vive l'état providence... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 13:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 octobre 2008

Clermont Avant Tout: les points noirs de la rentrée socialiste

                 La rentrée de Clermont Avant Tout, hier soir, a été, pour les nombreux militants présents de l’association de Jean-Pierre Brenas et Nicole Barbin, l’occasion de revenir sur les points noirs de la gestion socialiste locale.On peut dire, sans exagération, que la décadence constatée dans les gouvernances de la gauche départementale, de l’agglomération clermontoise et de la capitale régionale s’accélère dangereusement. Nous voguons sur des bateaux ivres.Les... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 13:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
03 octobre 2008

La cinquième République: une constitution à toute épreuve

Le général de Gaulle affirmait qu'une constitution c'est « un texte, un esprit, une pratique ».Celle de la cinquième République a aujourd'hui cinquante ans. Fruit d'un compromis, remaniée plusieurs fois, elle est, selon René Chiroux, ancien professeur de droit constitutionnel (photo), qui la présentait hier à un vaste public clermontois, entrée dans les moeurs. Nos compatriotes s'y sont habitués et sont plutôt satisfaits de ce régime politique. Pour eux, aujourd'hui, le débat est ailleurs.Cette constitution a subi victorieusement, par... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 18:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 septembre 2008

Présidence du Sénat: une place en or

                 Pourquoi, lorsqu’il atteint ses soixante ans, tout élu de droite au palais du Luxembourg aspire-t-il à devenir président du Sénat ? Et pourquoi celui qui le devient s’accroche-t-il à son poste jusqu’à ce que Dieu le rappelle à lui ? J’ai eu récemment la réponse à ces questions qui me turlupinaient depuis longtemps. Je sais maintenant pourquoi Christian Poncelet s’agrippe à son fauteuil comme un naufragé à sa planche et ce qui fait courir... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 11:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 août 2008

Quelques vilains messieurs à l'Est

Les anciennes dictatures communistes ne sont peut être plus tout à fait communistes. Elles restent cependant des dictatures. C’est bien ce qu’attestent les derniers évènements en Chine et en Russie.La première nous en a mis plein la vue à la journée d’ouverture des jeux olympiques de Pékin. Les belles réalisations pyrotechniques ne doivent pas faire oublier que la police à l’œil sur tout manifestant potentiel, place Internet sous surveillance et maintient sans vergogne le Tibet sous sa botte. Les dirigeants chinois, demeurés... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2008

Les danseuses de René Souchon

Le magazine Capital du mois de juillet 2008 ouvre l’immense dossier des gaspillages publics. Difficile, en France, de dégraisser le troupeau de mammouths. Surtout qu’à la sourde oreille des ministères s’ajoute l’inflation des dépenses des collectivités locales. Nos élus auvergnats ne sont pas en reste, surtout le Conseil régional, officine dépensière, dont le président René Souchon se transforme périodiquement en pleureuse et en victime d’un Etat qui le mettrait sur le sable. Que ce monsieur balaie donc devant sa porte. Capital... [Lire la suite]
Posté par ventdauvergne à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]