a_lauvergeon    Il ne m’est pas facile de prendre une retraite blogueuse. Devant l’insondable bêtise humaine, comment rester muet ? De quoi s’agit-il donc ? Anne Lauvergeon, la dame de fer d’AREVA, participait au Women’s Forum 2009 à Deauville. Pour ceux qui ne parlent pas l’anglo-américain, le « Women’s Forum » est une réunion de poules caqueteuses mondialisées qui se prennent pour les amazones du XXIème siècle, lequel n’est pas encore réellement spirituel, comme le prévoyait André Malraux.

   Au cours d’une intervention, cette élégante Pédégée, évoquant le recrutement de nouveaux talents dans sa boîte,  lâcha tout de go : « A compétences égales, et bien, désolé, on choisira la femme, ou l’on choisira la personne venant d’autre chose que le mâle blanc, pour être clair. »

   Même si l’expression de cette panthère rose laisse à désirer, certes oui, le sens de sa phrase est clair ! Désolé, mais la belle Anne (c’est une formule) n’a pas une belle âme et son politiquement correct est plutôt agressif. C’est de la discrimination, du racisme anti (mâle) blanc. Que ses fricotages passés avec la gauche mitterrandienne aient altéré son bon sens, c’est certain. Qu’elle ait mal surmonté et même inversé sa crise œdipienne, sûrement. Cela se soigne, d’ailleurs.

   Heureusement, quelques irréductibles Identitaires (1) ont décidé de ne pas laisser passer cette sortie et vont saisir la Halde. Nous allons bien voir si cette officine saura être impartiale. Après tout, son responsable n’est-il pas un mâle blanc tant décrié ? De plus, ces contestataires recommandent à tous les mâles blancs de bonne volonté de se manifester ou de protester auprès de l’entreprise de la dame. Tous sur areva.com. Le service presse de l’entreprise, assailli, a concocté une réponse qui est un aveu. Lisez donc cette réponse, que j’ai incluse ci-dessous (2), et jugez s’il ne s’agit pas d’une politique anti mecs dans le recrutement.

   Cette affaire est finalement une bonne chose. Elle montre à quel niveau de décadence en est arrivé le Bas-Empire franco-français de nos élites dégénérées. Si, comme moi, vous en avez ras-le-bol de toutes ces lamentables pitreries, manifestez-vous, révoltez-vous, ne vous laissez plus faire. Faites en sorte qu’un vent de fronde se lève de la France d’en bas et qu’il souffle…fort.

SW

Article paru dans Agora Vox. Il a suscité de très nombreux commentaires. A voir au:

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/anne-lauvergeon-pete-les-plombs-63690?debut_forums=40#forum2279156

(1)
http://www.bloc-identitaire.com/actualite/981/anne-lauvergeon-presidente-areva-veut-discriminer-males-blancs

(2)

Des propos d’Anne Lauvergeon, Présidente du Directoire d’AREVA ont été partiellement repris et extraits de leur contexte par France 2 le 16 octobre dernier.
 
Mme Lauvergeon s’exprimait, dans le cadre du Women’s Forum de Deauville, au sujet de la politique d’AREVA en faveur de la mixité et de la diversité professionnelles.

Evoquant les recrutements du groupe, Anne Lauvergeon a déclaré : «  Nous venons d’un monde qui était profondément masculin. Si nous voulons une vraie diversité – diversité homme/femme, diversité culturelle, diversité d’origines – à un moment donné il faut effectivement des actes positifs, pas des actes positifs gadgets, parce que je trouve cela humiliant. Il faut des compétences mais à compétences égales, on choisira autre chose que le mâle blanc. »

AREVA a recruté 15 500 personnes en 2008 et en recrute environ 10 000 en 2009. La conviction de l’entreprise est qu’elle doit refléter, par sa diversité, la société dans laquelle elle s’inscrit. Cette politique n’exclut aucune catégorie d’individus.

En 2006, le groupe a signé un accord en faveur de l’égalité des chances avec la Fédération Européenne de la Métallurgie. Cet accord valorise l’égalité professionnelle comme un droit et la mixité professionnelle en tant que facteur d’enrichissement collectif, de cohésion sociale et d’efficacité économique.

En France, alors que les jeunes femmes ne représentent en moyenne que 17% de la totalité des ingénieurs diplômés, leur taux de recrutement chez AREVA tourne autour de 35%. En outre, le groupe s’est fixé l’objectif de nommer au moins 20% de femmes au sein de ses Comités de Direction.

Cordialement,

Le service de presse AREVA