R_formons_l_orthographeCher Meussieu de Clozette,

   J’é entendu dir que vou avé soufer quan vou étié enfan a cose de l’ortografe. La dicté été pour vou un vré chemin de croi. J’é conu sa ossi dan ma jenesse : sin fote zéro, san conté les copin qui se moke de vou a la récré.

   Ossi votre idé de réformé l’ortografe me plé. Je sui dacor avec vou. Surtou que plu le ten passe é moin l’ortografe change é plu les jene fon des fote en écrivan. Bocou de gen fon troi a katre fote par ligne, on se demande pourkoi meussieu Sarkozi ne bouge pa. Ou é la ruptur ?

   Il fo signé une pétission pour demandé la sinplificassion de l’ortografe. Mé il i a un poblem k’un nomme inteligen come vou sora mieu résoudre ke moi. Si on écri la pétission dan l’ortografe d’ojourdui, nul ne poura la lir é elle ne sera signé par persone ; é on ne pe pa l’écrir dan l’ortografe sinplifié vu ke sel-si n’eksiste pa encor et ke, si el eksistai, la lètre serai inutil.

   Edé-moi a résoudre se problem. Je vou salu respectueusemen.

Jean Bonenmate

PS : Le nivo bessan partou, il fodrai fer la même chose avec le kalkul, l’istoir, la géografi et les siensse.