abstentions_aux__lections_europ_ennes

   

   Je veux, tout d’abord, remercier les électeurs de la région Centre-Massif central qui ont pris la peine de photocopier leur bulletin de vote de Newropeans, avant de le glisser dans l’urne.

   Je veux ensuite, non pas commenter les résultats de ces élections européennes 2009 -d’autres l’ont faits mieux que moi, notamment Marianne Ranke-Cormier dans l’article paru sur le magazine de notre mouvement (1)- mais faire quelques remarques. Le taux des abstentions, tant en France que dans l’Union européenne entière, augmente à chaque élection, ce qui est mauvais signe (2). Celui-ci relativise le succès de la droite et des écologistes mais plus globalement les résultats de toutes les listes (3).

Europ_ennes_2009_Fce

 
   Je sais qu’il est difficile de se livrer à une interprétation de ce qui ne s’exprime pas. J’avancerai cependant trois explications. D’abord, un grand nombre d’Européens se désintéressent d’une Union européenne trop lointaine. Ensuite je pense que beaucoup de gens refusent de participer à une élection jugée peu utile et peu claire. Qui connaît vraiment le rôle du parlement européen dont certains beaux esprits nous affirment qu’il aura plus de pouvoirs quand le traité de Lisbonne s’appliquera ? Oui mais celui-ci n’est pas encore ratifié par tous les états et rien ne dit qu’il le sera, sauf à persévérer dans les nombreux dénis de démocratie dont les responsables européens sont coutumiers. Ce qui m’amène au point numéro trois : le phénomène de rejet d’une institution jugée méprisante, technocratique et anti démocratique.

   Voilà ce qui, selon moi, explique ce divorce entre la majorité des Européens et l’Union. D’où l’urgence de mettre en œuvre un certain nombre d’idées avancées par Newropeans pour démocratiser l’Europe, la rapprocher des citoyens et faire en sorte qu’elle s’occupe enfin de leurs problèmes et non pas de broutilles farfelues ou de normes inapplicables.

   Je suis d’autant plus satisfait de mon combat aux côtés du mouvement Newropeans que je suis aujourd’hui persuadé de la justesse de sa vision et de sa façon d’aborder la construction européenne, à quelques détails près. Le travail amorcé doit donc se poursuivre avant qu’une crise majeure défasse l’Europe. Dans un prochain article, je tracerai quelques pistes de réflexion pour l’avenir.

SW


(1) « Européennes 2009 : la belle victoire des anti démocrates par Marianne Ranke-Cormier »
http://www.newropeans-magazine.org/content/view/9542/110/

(2) Voir le graphique en tête de cet article « Abstentions aux élections européennes en pourcentage des inscrits ».

(3) Voir le graphique « Européennes 2009 en France » Résultats exprimés en millions de voix