Rachida_Dati_en_campagne

   Après un début de campagne en fanfare mais pas sans couacs, la pétulante Rachida Dati, vraisemblablement sermonnée par Nicolas Sarkozy, s’applique, depuis quelques jours, à devenir ou à apparaître comme une bonne élève de l’Europe.

   C’est ainsi que, rendant dernièrement visite aux apprentis du Centre  européen des formations culinaires, le futur ex ministre de la justice leur a promis « un Erasmus des apprentis ». Disons-le sans détour : cela nous fait chaud au cœur à Newropeans, de voir ce diablotin rendre ainsi hommage à la vertu. Parce que le programme Erasmus, tant vanté par la candidate de l’UMP, a été pensé, bâti, proposé et « vendu » à François Mitterrand, alors président de notre  République, par Franck Biancheri, co fondateur de Newropeans et tête de liste de notre mouvement aux élections au parlement européen dans la région sud-est (1).

   Mais, madame Dati, rendez à César ce qui est à César et n’oubliez pas que d’autres n’ont pas attendu les hommes et femmes politiques pour bâtir une Europe au service des Européens. Car le projet Erasmus, qui a aujourd’hui plus de vingt ans, a permis à près de deux millions d’étudiants de trente pays d’Europe et de pays limitrophes de poursuivre leurs études dans une université étrangère. Aujourd’hui, ce programme est un peu le symbole d’une Europe de la coopération entre établissements d’enseignement, des rencontres éducatives, de la connaissance partagée, de l’enrichissement culturel.

   Merci de vous en être rendu compte mais n’oubliez pas, dans cette campagne tonitruante que mènent les grands partis politiques comme  le vôtre, ceux qui, pas à pas, parfois dans les plus grandes difficultés, ont contribué à faire l’Europe des Européens.

Serge Weidmann
Candidat de Newropeans aux élections au Parlement européen, liste Centre-Massif-central

(1) http://blogs.newropeans.eu/erasmus20/2007/01/17/d%E2%80%99erasmus%E2%80%A6-a-newropeans/